Comment soutenir la campagne pour mettre fin au harcèlement des femmes aux concerts — 2022

La chanteuse Mabel, la DJ de Radio 1 Clara Amfo et l'organisatrice de Glastonbury Emily Eavis font partie des personnalités de l'industrie musicale soutenant un appel pour mettre fin au harcèlement des femmes à concerts et fêtes. Île de l'amour la présentatrice Laura Whitmore, la chanteuse Anne-Marie et Yasmin Evans de BBC Radio 1Xtra ont également signé une puissante lettre ouverte à l'industrie de la musique, qui a été lancée vendredi par Les espaces sûrs d'ONU Femmes maintenant initiative. Notant que 'le problème est partout', la lettre ouverte souligne que sept femmes sur dix au Royaume-Uni ont été harcelées sexuellement, tandis que quatre femmes sur dix de moins de 40 ans ont été victimes de harcèlement sexuel lors d'un concert ou d'un festival.PublicitéPendant ce temps, le harcèlement sexuel est si répandu dans l'industrie de la musique que plus de 60 % des travailleurs en ont fait l'expérience. «Très bientôt, l'industrie de la musique sera en fête alors que nos festivals et événements en direct rouvriront au monde. C'est un moment que nous attendions tous. Dans une société qui travaille souvent à nous diviser, la musique a le pouvoir de nous unir – quelles que soient les dures réalités de la vie », déclare la lettre. «Mais maintenant, nous devons faire face à notre propre réalité. Et cette réalité est une réalité que notre industrie a trop longtemps ignorée : les lieux, les festivals, les studios et les lieux de travail ne sont trop souvent pas des espaces sûrs pour les femmes, les filles et les genres marginalisés. Notant que 95 % des femmes ne signalent pas de harcèlement sexuel, la lettre lance un vibrant appel aux armes : « Nous avons la responsabilité collective d'agir. Ce redémarrage doit être pour nous tous. Nos espaces doivent offrir une protection contre le harcèlement, la violence et les abus de pouvoir. La musique devrait être un lieu de joie et d'inclusion pour tous. Il ajoute : « Faisons de 2021 l'année où les industries de la musique et de l'événementiel répondent à l'appel du Mouvement #MeToo – et s'engager à changer.'
Voir ce post sur Instagram

Un post partagé par ONU Femmes Royaume-Uni (@unwomenuk)



Vous pouvez prêter votre voix à la campagne en signant la lettre ouverte ici .